Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Texte Libre

Pour l'examen blanc : oral du bac. Vous révisez tous les textes de la première séquence : les fables. Vous révisez les textes de Candide. Vous révisez les textes sur le théâtre : les deux monologues Hermione et Harpagon + les trois scènes de Ruy Blas. Vous vous imprégnez en priorité de chacun des textes, vous vous assurez d'avoir un maximum d'éléments d'analyse du cours pour pouvoir les adapter à la question posée. Inutile de vouloir faire des commentaires composés de chacun des textes. Il faut savoir en quoi les textes sont intéressants et faire valoir des capacités à un point de vue littéraire (construction et écriture des textes). Je vais tâcher de faire une fiche récapitulative pour cette épreuve d'ici demain soir.

Jeudi 10 mars 4 10 /03 /Mars 09:50

Sur la Préface de Cromwell

 

Par curiosité vous pouvez lire le texte intégral de cette préface... en utilisant ce lien :

http://fr.wikisource.org/wiki/Cromwell_-_Pr%C3%A9face

 

J'ai trouvé aussi un enregistrement audio de cette préface :

http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/hugo-victor-preface-de-cromwell.html

 

 

 

ELEMENTS DE COURS

 

La Préface de Cromwell est un texte théorique qui accompagne la première pièce conçue dans l'esprit du drame romantique, écrite par Victor Hugo. La publication de cette oeuvre et de sa préface date de 1827.

Ce texte a connu un très grand succès et fait figure de manifeste du drame romantique, aujourd'hui mais aussi déjà à l'époque de Victor Hugo.

 

Dans l'histoire littéraire, cette préface a été précédée d'autres textes de réflexion concernant une transformation (modernisation) du théâtre :

 

Au XVIIIème siècle

 

- DIDEROT a écrit deux textes majeurs et fonde ainsi le genre du DRAME BOURGEOIS. Il s'agit des Entretiens sur le Fils naturel (1757) et d'un discours intitulé De La Poésie dramatique (1758). Dans ces textes il refonde les buts que se fixent les dramaturges au nom de la recherche d'une meilleure adaptation du théâtre aux besoins des spectateurs. Pour Diderot le théâtre doit être le lieu d'expression du VRAI. Ce vrai correspond au vécu réel des spectateurs dans leur vie personnelle. Son théâtre est donc un théâtre bourgeois, faisant valoir une morale bourgeoise.

LE DRAME BOURGEOIS est à mi-chemin de la comédie et de la tragédie. Diderot parle de "tragédies domestiques". LE genre qu'il crée est "sérieux" : pas de comique farcesque à la manière de Molière, pas de sujets éloignés du quotidien des spectateurs comme chez Racine (rejet de l'Antiquité idéale).

Avec ces deux textes, Diderot éclaire aussi un aspect du théâtre qui jusqu'à lui était resté dans l'ombre : le jeu de scène. Il dénie la primauté accordée au texte et valorise les aspects scéniques. Il va jusqu'à donner une place de choix à la PANTOMIME (jeu d'acteur dépourvu de texte, jeu muet). Les didascalies vont se trouver particulièrement significatives car elles seront le moyen pour le dramaturge de rendre à son texte sa théâtralité.

 

- BEAUMARCHAIS a également produit un texte de réflexion sur la rénovation du genre théâtral avec son Essai sur le genre dramatique sérieux (1767). Il renouvelle les attaques contre la tragédie classique en montrant qu'elle est démodée, à la fois dans ses sujets et dans son expression : "Que me font à moi, sujet paisible d'un Etat monarchique du dix-huitième siècle, les révolutions d'Athènes et de Rome".

 

Diderot et Beaumarchais sont les deux noms que la postérité retient.

 

Au XIXème siècle

 

STENDHAL a publié une oeuvre de réflexion (Racine et Shakespeare - 1825) pour mettre en regard Racine et Shakespeare, les deux grands dramaturges (français et anglais). Il donne sa préférence à Shakespeare et imagine le genre de la TRAGEDIE ROMANTIQUE basée sur l'histoire et écrite pour le peuple. Il semble important que le théâtre corresponde aux préoccupations des spectateurs pour qui il est représenté. Il n'écrira cependant pas de pièces de théâtre. Stendhal restera sur le plan de la théorie.

 

 

Dans sa préface Victor Hugo développe plusieurs points qui définissent le DRAME ROMANTIQUE :

 

1. Référence à SHAKESPEARE

Ce dramaturge anglais (XVIème siècle) a produit des pièces très éloignées de l'esthétique classique. Il n'écrit pas selon les règles (des trois unités : temps - 24 heures- , espace -un seul lieu- , action - une seule action-) et mêle indifférent le comique et le tragique.

Quelques pièces de Shakespeare : Macbeth, Hamlet, Le Roi Lear... 

Victor Hugo justifie son nouveau genre par la pratique théâtrale de Shakespeare.

 

2. Le GROTESQUE et le SUBLIME.

Il s'agit d'un aspect essentiel du DRAME ROMANTIQUE.

Le grotesque est tout ce qui renvoie à la réalité en ce qu'elle n'est pas idéale. Il est fortement lié à la reconnaissance du corps. Il est la part de comique.

Avec le grotesque, Victor Hugo donne un nouveau principe à l'art : la recherche de l'harmonie des contraires. Comme la vie est diverse, le drame doit être aussi divers pour être fidèle à la vie et avoir une chance de toucher véritablement les spectateurs.

C'est ainsi qu'en face du grotesque, Victor Hugo convoque le sublime. Il est propre à l'élévation de l'esprit. Il suscite l'admiration et pousse ainsi au meilleur de soi - fût-ce dans le sacrifice.

 

Dans Ruy Blas, le grotesque est clairement assumé par la création du personnage de Don César, mais il est aussi très subtilement présent dans le personnage de Ruy Blas. D'ailleurs Ruy Blas allie grotesque et sublime : il est grotesque dans son statut de valet traversi en Grand d'Espagne, quand il se désigne comme le "ver de terre amoureux d'une étoile" ; il est sublime dans son harangue politique aux Grands d'Espagne et dans son ultime sacrifice pour la Reine.

 

CITATION DE LA PREFACE : "... le sublime et le grotesque, qui se croisent dans le drame, comme ils se croisent dans la vie et dans la création".

Cela signifie bien que Victor Hugo s'efforce de créer un théâtre au plus près des spectateurs en abolissant la distance entre vraie vie et sujet/expression artistique. Pour lui le drame doit représenter l'homme, dans toutes ses ambivalences entre grotesque et sublime.

 

3. Le drame doit être "un miroir de concentration"

Cela signifie que pour Victor Hugo l'art dans le drame a un pouvoir de stylisation qui permet d'échapper aux anecdotes.

 

Dans Ruy Blas, d'après les termes de la préface, chaque personnage du drame est porteur d'une symbolique le dépassant sans pourtant lui ôter son caractère individuel. Ruy Blas est le peuple, Salluste est la noblesse pervertie, César, la noblesse généreuse mais perdue.

 

CITATIONS DE LA PREFACE :

"Le drame est un miroir où se réfléchit la nature. Mais si ce miroir est un miroir ordinaire, une surface plane et unie, il ne renverra des objets qu'une image terne et sans relief, fidèle, mais décolorée ; on sait ce que la couleur et la lumière perdent à la réflexion simple. Il faut donc que le drame soit un miroir de concentration qui, loin de les affaiblir, ramasse et condense les rayons colorants, qui fasse d'une lueur une lumière, d'une lumière une flamme."

 

"Le théâtre est un point d'optique. Tout ce qui existe dans le monde, dans l'histoire, dans la vie, dans l'homme, tout doit et peut s'y réfléchir, mais sous la baguette magique de l'art."

 

Cette importance donnée à l'art explique de Victor Hugo choisit de maintenir l'alexandrin comme moyen d'expression dans le DRAME ROMANTIQUE car, dit Victor Hugo : "il communique son relief à des choses qui, sans lui, passeraient insignifiantes et vulgaires"

 

 

SYNTHESE

 

Il faut impérativement retenir :

 

1) Le drame romantique est basé sur le rejet de l'esthétique classique

2) Victor Hugo définit le "drame", à mi-chemin de la comédie et de la tragédie

3) Le drame romantique pratique le mélange du comique et du tragique, rebaptisés grotesque et sublimes

4) Les sujets historiques sont privilégiés (au détriment des références antiques)

5) Le drame romantique a des racines dans le DRAME BOURGEOIS de Diderot et de Beaumarchais

 

 

Par cdflscej.over-blog.com - Publié dans : DOCS COMPLEMENTAIRES THEATRE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus